Patrimoine

chateau de suscinio
Le château de Suscinio

Situé en bord de mer, et résidence préférée des ducs de Bretagne, l’impressionnant château de Suscinio est cité dès 1218. Reconstruit par le duc Jean 1er, il présente une formidable enceinte trapézoïdale flanquée de tours rondes aux angles et au milieu des façades. Au XIIIè siècle, le duc Jean II y gardait une partie de son trésor. Le château fut mainte fois assiégé et investi (Du Guesclin y ouvrit une brèche en 1373. Elle est toujours visible sur la façade sud). Il fut remanié et agrandi puis servit de carrière de pierres après la Révolution. Lors des travaux de restauration en 1975, l’on mit à jour en bordure de la douve sud un admirable pavement médiéval en céramique vernissé daté de 1330.
menhir de kermaillard
Le menhir de Kermaillard

C'est le plus important site mégalithique de Sarzeau. On trouve également des dolmens à Brillac (Er Roch), à Kergillet (Lannek er Men) et un autre grand menhir couché à Largueven.



Le menhir qui était tombé a gardé intactes de ce fait des gravures à sa base. Un carré et un croissant sont toutefois reconnaissables sur la face révélée par le redressement du menhir en 1988. Sur l'autre face, 17 cupules, sujets classiques de l'art mégalithique, sont repérables. Le menhir voisin dit ' le Fuseau de Jeannette en Sarzeau ' en est également orné.

chapelle notre-dame de la côte La chapelle Notre-Dame-de-la-Côte

Édifiée après 1876, en remplacement de celle datant du XVIIe siècle, cette chapelle est due en partie aux dons de la famille de Langlais dont les armes figurent dans le vitrail du choeur. Elle est construite sur un plan de croix grecque, très rare dans la région. Deux légendes y sont attachées : l'une est celle de conquérants anglais mis en déroute par l'apparition, en ce lieu, de la Vierge et de saint Démétrius. L'autre légende rapporte le naufrage d'une flotte de pirates provoqué par saint Gildas déclenchant une violente tempête de sable. Un grand pardon réunit les paroissiens le 15 août pour l'Assomption.

église saint-saturnin Église Saint-Saturnin

L'église est construite sur l'emplacement d'un édifice religieux datant du début du XIIe siècle. Après la chute de la toiture en 1648, l'église est reconstruite entre 1670 et 1700 dans un style classique par Gravay. En 1883, la nef est divisée par une double rangée de colonnes et une tribune est bâtie alors qu'une voûte est créée en croisée d'ogives, sur les plans de Jousset et Brisacier. Les autels latéraux sont ornés de deux retables du XVIIIe siècle en pierre blanche, de style lavallois. Deux vitraux modernes rappellent, l'un, l'arrivée du moine saint Gildas en Rhuys, et l'autre, Jeanne d'Arc se présentant au connétable de Richemont, natif de Sarzeau, à la veille de la bataille de Patay, le 18 juin 1429.
port saint-jacques
Le port de Saint Jacques

Les parties les plus anciennes ont été construites vers 1910. La digue principale a été prolongée en 1955 et dotée d'un feu; celui-ci a été déplacé en 1988 lors de la dernière extension du port, en beton armé. Il a jusqu'ici accueilli un petite flotte de pêche côtière, spécialisée dans les crustacés, qui cohabite avec les plaisanciers, de plus en plus nombreux. Ce port est dominé par les vieux villages de la Grée, Kerfontaine et Kerignard où quelques vieilles maisons de pêcheurs témoignent de l'habitat traditionnel du morbihan.
Avez-vous apprécié cet article, cette page ? Faîtes le nous savoir :